mercredi 16 mai 2018

Bréhat du 10 au 13 mai 2018


4 jours à Bréhat
Jeudi  10, vendredi 11, samedi 12, dimanche 13 mai 2018.

Cathy, Sylvain, Roger, Hervé, Christian.


Jeudi 10.
A Paimpol : BM 9h52, PM 16h04 Coeff 43.


Nous arrivons au camping du Rohou à la pointe de l’Arcouest à Ploubazlanec  après 3h30 de route.
Le camping est complet, par chance nous avions réservé.
Nous nous installons sur le dernier plateau avec vue imprenable sur l’archipel de Bréhat, puis après le pique-nique, nous nous rendons dans l’anse de Launay.
Ce lieu d’embarquement a été découvert lors de sorties avec Ckmer. Grand Parking, toilettes,  et embarquement facile marée haute ou basse, nous découvrirons plus tard qu’en très base mer le portage peut être un peu long, mais il se fait sur du sable dur avant d’atteindre les galets.
Nous navigons vers la pointe d’ l’Arcouest, puis nous traversons sur une mer facile le Ferlas, nous remontons ensuite La Chambre pour nous rendre sur une mer plate jusqu’à Morbic.
Comme attendu, nous trouvons un terrain de jeux avec la montante entre Morbic et Bréhat. Nous y effectuons quelques surfs avant de nous rendre au Paon.
Nous approchons de la pleine mer, les vents sont à l’Ouest, la mer est agitée au-delà du Paon. Nous franchissons la passe au Nord avec du respect. Cathy, Roger et Christian reviennent dans de jolis creux par le Large, Hervé retente le passage, il y voit de très près les cailloux quand une vague plus grosse augmente la difficulté, un rétablissement proche de l’esquimautage et le voilà passé ! Sylvain en attente, renonce et revient par le large.
Après ces émotions, le retour se fait au soleil, sur une mer belle avec le courant de la montante.
nous avons parcouru 10 nautiques en 4h
Le soleil nous accompagne toute la soirée, super !  Les vêtements sèchent.
Ce soir Sauté d’Agneau au curry préparé par Philippe.


Vendredi 11.
A Paimpol : BM 11h, PM 17h04, coeff 55


Les vents sont au sud, nous choisissons le même lieu d’embarquement pour cette fois remonter au nord de Bréhat par l’Ouest. Après avoir traversé le Ferlas, nous remontons le kerpon. Puis, passé le phare du Rosedo, nous entamons une navigation en rase cailloux jusqu’au Paon. Un rappel des consignes de sécurité est donné. Nous faisons demi-tour au Paon après avoir bien sûr retrouvé la passe de la veille que nous découvrons cette fois à Marée basse. Le retour se fait également en rase Cailloux, les bateaux en polyéthylène s’engagent plus que les bateaux en fibre !
Chacun a eu, à un moment ou a un autre sa dose d’adrénaline dans les passes, et la banane aux sorties de ces passes!
Le pique-nique se fait sur la première plage sous le phare du Rosedo. Il fait Plutôt frais !
Nous réembarquons pour descendre le Trieux avec le courant jusqu’au  phare de La Croix. Après avoir effectué quelques bacs au pied du phare, nous remontons en sauts de cailloux en cherchant les contres jusqu’au port de la corderie. La mer ayant monté nous pouvons y faire le tour de l’anse.
C’est enfin, le retour à Launay avec le courant à travers le Kerpont, sans oublier un arrêt au moulin à Marée, puis longer l’île Biniget traverser le Ferlas où nous rencontrons les premières gouttes de pluie, pour enfin doubler la pointe de l’Arcouest.
nous avons parcouru 16,5 nautiques en 6h30
La pluie nous accompagne toujours avec une petite éclaircie au débarquement.
La soirée sera pluvieuse, les vêtements ne sêcheront pas ce soir !
Nous installons un Tarp pour souper à l’abri.
Repas préparé par Sylvain.


Samedi 12
A Paimpol : BM 11h55, PM 17h54, coeff 68


Aux vues des conditions météo et  de l’heure de marée, nous avons réservé cette journée pour un Bord aux Héhaux de Bréhat.
Nous embarquons à Loguivy à l’est de la jetée nord. Nous pouvons approcher la voiture au plus près, et après dépose et armement des bateaux, nous stationnons les véhicules sur le parking du Port.
Nous profitons du courant de la descendante dans le Trieux en laissant île Modez sur le bâbord, vieille du Tréou sur le tribord. Choix également motivé pour ne pas prendre le risque d’échouer sur les hauts fonds depuis l’est du sillon de Talbert.
Passée La Moisie, nous effectuons quelques passages dans les roches, nous y trouvons trois phoques prenant le soleil, nous les observons un moment tout en évitant de les déranger, puis c’est route vers le phare sur la fin de la descendante. Nous contournons le plateau dans le sens horaire en cherchant un endroit pour débarquer, le côté ouest semblant exposé à la houle, nous trouvons une petite passe côté est. Le débarquement est un peu délicat, et le plateau est très glissant. Nous posons nos bateaux au sec sur les cailloux et cherchons l’abri du vent pour le pique-nique.
Les températures un peu basses abrègent l’instant de repos, nous réembarquons. La mise à l’eau est aussi délicate qu’a été le débarquement.
Nous contournons à nouveau le plateau rocheux, cette fois dans le sens anti horaire, puis c’est un peu d’amusement et d’exercice dans la veine d’eau au sud du phare.
Après avoir traversé la Passe de la Gaine, nous entrons sur le plateau rocheux ou la montante forme de belles vagues à surfer et des occasions de rock hopping. Nous y jouons un moment en attendant que le niveau de l’eau monte, puis nous nous dirigeons vers l’extrémité du Sillon de Talbert. C’est à nouveau un moment de jeu sur un seuil toujours en attendant que le niveau d’eau remonte.
Nous suivons un moment le Sillon pour ensuite mettre cap sur le phare de La Croix. Sur ce bord, un ciel de plus en plus gris et de plus en plus bas nous suit. Nous regagnons le port de Loguivy où il y a maintenant suffisamment d’eau pour débarquer sur la grande cale ouest. La pluie semble vouloir nous épargner au moment ou nous nous changeons et désarmons nos bateaux.
nous avons parcouru 18,5 nautiques en 6h30
Les vêtements de kayak resteront à nouveau humides ce soir, inutile de les exposer.
Nous avons le temps de réinstaller table, pliants et tarp avant que la pluie n’arrive. Une grosse pluie qui va tenir une bonne partie de la nuit.
Ce soir, c’est couscous de la mer préparé par Cathy.


Dimanche 13,
A Paimpol : PM 6h16, coeff 75, BM 12h44


C’est notre dernière journée, nous ferons un bord le matin avant de déplier et reprendre la route.
Nous partons de l’anse de Launais pour le phare de L’ost-Pic. Navigation soutenue !
La mer étant descendante, nous doublons Porz Even pour entrer dans l’anse de Paimpol. Nous effectuons une boucle à l’intérieur de l’anse tout en évitant de naviguer au dessus des parcs à huitres. Nous doublons la pointe de Bilfot pour mettre cap sur L’ost-Pic tout en laissant les ilots sur notre bâbord. Puis cap nord nord ouest vers les roches du Roho afin de traverser le chenal de la Jument, entrée pour Paimpol. Nous visons ensuite St-Riom ou nous avons la sensation d’avoir un peu de courant défavorable. Ennuyeux pour cette sortie fitness !
Nous sommes une heure avant marée basse à l’arrivée dans l’anse de Launay. C’est donc un portage un peu long pour arriver au Parking !
8,7 nautiques en 2h30
Retour au camping, les toiles sont sèches ! Rangement du matériel et pique-nique avant de reprendre la route pour St-Nazaire.



Christian.

mardi 8 mai 2018

Groix 5 et 6 mai 2018


Samedi 5 et dimanche 6 mai 2018

Alain, Hervé, Christian.
Le tour de Groix

Marées à Port Tudy
Samedi 5 PM 8h25 coeff 61, BM 15h01, PM 20h49 coeff 56
Dimanche 6 PM 9h06 coeff 50, BM 15h45



Nous sommes vers les 9h à Gavres. Nous stationnons la voiture sur le parking en terre battue près de la jetée ouest de l’entrée du port. Le retour se fera à marée basse, nous aurons de l’eau pour débarquer sur la plage à la sortie du port.

Le premier coup de pagaie se fait vers 10h sur une mer belle. Nous mettons cap sur la pointe de La Croix. Nous parcourons les 4,7 nautiques en 1h10. Il faut dire que nous avions, le vent, le courant, et les petites vagues favorables.
Après un débarquement pour se dégourdir les jambes, nous entamons le tour par la pointe des chats. Très peu de vagues sur ce plateau qu’il faut souvent contourner très largement pour y éviter les déferlantes. Nous débarquons pour un pique nique sur une petite plage à l’ouest de Locmaria.
La remise à l’eau se fait en faisant glisser nos bateaux sur des laminaires dans une petite coulée entre des rochers.
Nous poursuivons le tour de l’ile en naviguant au plus près de ce que la houle permet pour arriver à Port Nicolas, nous sommes tôt et pour prolonger l’instant sur l’eau, nous allons jusqu’à la pointe du château de Kervedan, nous nous amusons à passer entre le rocher et la côte.
Nous revenons ensuite débarquer à Port Nicolas. La mer est basse. Nous amarrons nos bateaux dans l’attente de la marée montante afin d’éviter le portage.
Pendant l’attente, nous remarquons un petit van avec remorque remplie de matériel. Nous allons saluer ces nouveaux arrivants et nous découvrons qu’une rave partie va avoir lieu là ou nous avions choisi d’établir notre halte de nuit. Nous déclinons l’invitation chaleureuse à participer à cette manifestation.
Il y a peu d’endroits adaptés à une halte de nuit sur la côte sud de l’île. Nous partons observer a pied l’éventualité de faire notre halte sur la deuxième petite crique de port Nicolas. Nous y trouvons le moyen d’y installer une petite tente et un tarpe.
Au menu de ce soir ce sera poulet au citron et olives préparé par Alain.
Une promenade digestive nous mène à l’amer St-Nicolas. Sa restauration nous amène à nous interroger sur l’objet de cet amer.
Dimanche, nous nous réveillons à 7h, nous percevons les basses fréquences de la rave toujours active.
Nous prenons le temps de déjeuner et de nous préparer à partir. Il est 9h quand nous quittons le lieu, la marée haute a atteint nos bateaux, petit portage pour la mise à l’eau.
Afin de sortir de la crique, nous nous retrouvons face au mur de son installé Port Nicolas, et nous mesurons bien combien au fond le la coulée nous étions à l’abri du bruit. C’est avec un salut amical que nous quittons les raveurs !
Les conditions météo s’annoncent aux mieux pour cette seconde journée, et nous poursuivons le tour de l’île en naviguant au plus près de la côte. Nous franchissons Pen Men avant la renverse.
Puis passé côté Nord de l’île, la mer est encore plus calme. De nombreux plongeurs s’adonnent à leur activité.
Nous pénétrons dans Port Lay, puis nous terminons à Port Tudy, le port principal de l’île.
Après une visite du centre ville, nous redescendons sur le port pour le pique-nique après avoir pris un rafraichissement au bar.
Nous réembarquons jusqu’à Port Mélite pour un dernier bain de mer avant de rejoindre le continent.
Pas de vent, mer plate et un léger courant défavorable. Nous mettrons 2h30 pour atteindre Gavres.
Christian.