dimanche 8 avril 2018

Le petit Baigneur.


Samedi 7 avril 2018.

Petites vagues à Pornichet.

Hervé, Franck, Thierry, Philippe, Sylvain, Christian.

 PM 9h13 coeff 46, BM 16h29.
Vents Ouest 2B

Il y a de la houle d’annoncée, nous partons pour Bonne-Source avec espoir de trouver des vagues à Pornichet.
La passe entre les rochers est presque vide, et la mer est belle. Sur ce spot, il faut prendre un peu d’eau fraiche dans la figure pour quitter la plage, de ce fait nous sommes rapidement en condition.
Il n’y a plus assez d’eau pour passer par le port d’échouage, nous contournons donc le port en eau profonde par le sud.
Une fois doublé le port, nous apercevons la plage de Pornichet qui nous semble bien calme, mais en s’y rapprochant nous constatons de belles petites vagues.
La session démarre, et Philippe prendra son premier bain dès le deuxième surf. Quelques beaux surfs et appuis bien réussis ne l’empêchent pas d’ajouter deux dessalages. Philippe décrète qu’il a pris assez de bains, il récupère une VHF et part faire une petite nav vers la Baule le long de la plage.
Thierry reste et n’est pas en reste, nous devons compter deux bains à son palmarès.
Les surfs sont faciles, les vagues sont de l’ordre du mètre, et, même si la vague finit par fermer en arrivant sur la plage, le shore break n’est pas trop violent. Il y a bien sûr, quelques séries un peu plus violentes !
La mer est descendante, et la configuration change, il est très facile de se faire échouer sur le sable après avoir pris une calotte en latéral ! Et dans ce cas, se remettre face à la mer peut parfois prendre un certain temps : très peu d’eau, et la vague espérée nous rebascule sur le sable.
Nous apercevons Philippe qui revient de sa tournée en baie. Navigant près de la côte, il se fait surprendre par une vague qui s’est formée au large ; c’est surf, appui, et … dessalage.
Il est maintenant temps de rentrer, nous effectuons à nouveau le tour du port en eau profonde par le sud. La passe est complètement vide quand nous arrivons à Bonne-Source. Philippe qui débarque le premier prendra un dernier bain au débarquement !
Christian.




jeudi 5 avril 2018

replis météo


Dimanche 1er avril 2018
Merquel Dumet

Au Croisic
BM 12h38, PM 18h13 coeff 105
Vents ONO 2B mollissant s’orientant SSE 4B forcissant

Martine, Roger, Hervé, Franck, Christian.

Après avoir surveillé la météo tout au long de la semaine, nous renonçons à un bivouac à l’île d’Aix !
Replis difficile, toute la côte atlantique est sous les dépressions. Ce dimanche est la journée la plus calme, nous en profitons pour un petit bord Merquel-Dumet.
Franck calcule la navigation, et le rendez-vous et donné à 9h plage de Sorloc.
Vents faibles, mer belle, nous donnons notre premier coup de pagaie vers 9h30, et nous parcourons les 6 nautiques pour atteindre Dumet, sur la descendante, en 1h30.
Nous poursuivons par le tour de l’île avant de débarquer sur la plage à l’est.
Le fond de l’air est bien frais, nous nous changeons pour la pause de midi.
Petite promenade à pied, et nous avons beaucoup de plaisir à Croiser Sandy, Françoise, Geneviève et Stéphane de RKM venus pour un bord de replis météo sur cette même zone.
Quelques œufs en chocolat ornent nos bateaux quand nous récupérons nos casse-croutes ! Merci Martine.
Quelques gouttes commencent à tomber, nous nous abritons, pour le pique-nique, tant du vent frais que de ces gouttes, près d’un conifère.
Le vent monte et la pluie arrive. Nous réenfilons nos habits de kayak. Le vent les a déchargés d’un peu d’humidité.
Avant de mettre cap pour le retour, nous effectuons encore une fois le tour de Dumet ! On ne s’en lasse pas. Après avoir franchi une petite passe entre les rochés au Nord, nous croisons un fort clapot.
Nous naviguons sur cette mer avec une vague en latéral pendant encore un mile, puis les conditions deviennent plus calmes. La pluie nous accompagne pendant une bonne partie du retour.
Nous parcourons les 7,5 nautiques, y compris le tour de l’île en 2 heures.
Il est environ 16h quand nous débarquons.
Christian.






mardi 3 avril 2018

ça souffle sur la côte


Samedi 31 mars 2018

BM 12h01, PM 17h37 coeff 104
O 5B rafales à 6

Hervé, Franck, Christian.

Gros coefficient et forts vents ! Peu de monde au départ, pour faire simple, nous nous rendons à Villès-Martin.
Le plan d’eau semble calme, mise à l’eau facile et mer belle. Nous filons vers l’ouest. Nous sommes sur la montante, nous restons en bord de côte pour chercher l’abri du vent dont l’effet s'ajoute au courant de marée.
Nous progressons ainsi jusqu’à la pointe de Chémoulin, nous avons laissé beaucoup d’énergie sur l’eau. Après avoir soufflé un peu, Hervé propose de franchir la pointe en empruntant le passage entre les rochers. Nous sommes bien secoués nous donnons le maximum face au vent. Une fois ce passage effectué, nous mettons cap au large tout en arrondissement suffisamment pour éviter que le vent et les vagues nous rabattent sur les rochers.
Maintenant c’est un retour au portant. Il y a peu de houle, mais un fort courant de marée et toujours ce vent important.
La poussée due au vent et le courant de marée en gros coefficient  incitent Franck et Christian, restés au large à entamer le retour à la côte juste après avoir passé la pointe de l’Eve. C’est une navigation avec une très forte dérive qui nous ramène à Villès. Hervé revenu plus tôt à la côte rencontre les meilleurs surfs au passage de l’éolienne.
Il reste un tout petit peu de plage au débarquement. Une série de vagues produite par quelques cargos venant de  passer dans le chenal pimente l’arrivée de plage.
Une fois débarqués, nous échangeons nos sensations avec le groupe d’Océan Racing venu s’entraîner sur ce même plan d’eau.
Christian.