lundi 23 octobre 2017

Ça souffle !

Samedi 21 novembre 2018
Ça souffle !

BM 12h 52 PM 18h13 coeff 90
OSO 6 B rafales à 7

Yannick, Christian, Hervé.

Petit groupe et grand vent !
Nous y allons ? Ou pouvons nous aller ?
Les vents sont puissants, et placés Ouest-Sud-Ouest, difficile pour trouver un endroit d’embarquement ! Après avoir imaginé Gavy, nous nous décidons pour la plage de Porcé, c’est du sable, ce sera plus facile que la cale de Gavy pour le retour.
L’embarquement est à l’abri, et, pour le moment, simplement une petite vague de bord de plage. Nous embarquons un peu d’eau au passage de la barre, puis cap pointe de l’Eve. Bien que nous naviguions en bord de côte, nous ressentons les effets du vent sur le bateau et sur la pagaie, et c’est un cran au dessus au franchissement de la pointe de l’aiguillon. Nous progressons jusqu’à la pointe de l’Eve dont nous nous écartons pour éviter les déferlantes chargées d’écume blanche. Nous faisons demi-tour sans franchir cette pointe avec un moment délicat où le bateau parallèle à la vague se trouve bloqué par le vent pour terminer la rotation. Hervé développe une technique ; en sortant à ce moment la dérive, l’arrière du bateau se trouve ancrée tandis que l’avant est poussé par le vent.
Puis c’est un retour au portant dans des vagues pas toujours faciles à surfer, le vent nous faisant dévier de nos trajectoires ; cap l’éolienne.
Au retour de ce premier tour, nous croisons l’équipe de surf ski avec laquelle nous partons pour une deuxième boucle. Pour le retour, l’expérience du premier tour nous incite à rester dans l’anse de Gavy où nous trouvons une belle houle plus facile à surfer.
Nous ferons encore deux autres tours. Nous avons laissé beaucoup d’énergie soit pour lutter contre le vent soit pour les relances au surf !
L’arrivée de plage semble facile, sauf qu’une série un peu plus grosse nous surprend au moment même ou nous avons pratiquement réussi à poser les pieds hors de nos bateaux ! Ce sera donc un roulé boulé au moins pour Yannick et Christian !
Christian.

Pointe De Congrigoux

Sortie mer du 14/10/2017
Pointe de Congrigoux les îles.


Alain, Thierry, Marc, Cathy, Phiphi, Franck, Yannick, Jean-Luc, Hervé.

Notre leader habituel est parti en formation avec CKMer, je prends donc la remorque et nous décidons de changer de lieu d'embarquement, ce sera Congrigoux. Arrivés au rond point de l'avenue du Ragrais et de l'avenue du littoral, l'entrée du parking est filtrée par une barre à 1,90m la remorque ne passe donc pas. Nous filons un peu plus loin et prenons l'avenue Pierre Percée où la barre est à 2m, ce qui nous permet de passer tout juste avec l'aide de nos équilibristes lestant la remorque. Les autres véhicules se garent en face avenue d'Armor.
Le départ de plage se fait prestement sous peine de subir la petite vague de bord assez joueuse sur cette plage, nous mettons le cap sur Pierre Percée, tout en observant au passage un peu de blanc vers Baguenaud. L'île contournée d'assez près sur une mer calme, mais avec un reste de houle, nous mettons donc le cap sur Baguenaud où nous espérons pouvoir prendre quelques surfs. Arrivés sur zone, nous y trouverons des surfeurs ou plutôt des paddleurs dont un avec un foïl. Un temps superbe, pas de vent, ce sera donc un après midi surf pour Yannick, Jean-Luc, Franck et moi, le reste du groupe après avoir vainement espéré que nous décrocherions fini par monter vers les Evens. Ils nous retrouverons au retour dans un timing parfait, la marée est descendue et les vagues ne donnent plus. Nous rentrons donc sur Sainte Marguerite. A l'approche de la plage, il faut définir un plan pour une arrivée sécurisée car il y du monde comme en plein été, des baigneurs, même des cailloux, le tout combiné à une vague plus musclée qu'au départ. L'exercice est assez réussi, les bateaux seront juste bien chargés en sable fin.
Le chemin pas très occupé le midi est maintenant encombré des deux côtés, un véhicule est stationné au ras de la remorque et il est impossible de poser les kayaks dessus. Finalement tout s'arrange, les gens quittent la plage, nous faisons la remorque et manœuvrons pour quitter ce passage avec une dernière manip sous la barre. Il restera à rincer le matériel au club.
Hervé.

mercredi 11 octobre 2017

De l’autre côté !

Samedi 7 Octobre 2017
De l’autre côté !
BM 12h54, PM 18h29 coeff 104
OSO 3B, puis O 4B

Cathy, Hervé, Sylvain, Thierry, Philippe, Roger, Christian.

Aujourd’hui, ce sera une traversée de l’estuaire pour voir s’il y a des vagues à St-Brévin !
Nous embarquons à Villès Martin, Nous sommes en début de montante, c’est la configuration où il y a de nombreux rochers à fleur d’eau.
Une fois sur l’eau, nous constatons un fort trafic dans le chenal, un cargo rentre au port, deux autres regagnent la pleine mer, il y a également une vedette de la SNSM, et pour finir un vieux gréement qui entre dans la zone. Nous attendons à l’extérieur du chenal que tout ce trafic soit passé puis nous entamons la traversée en bac face au large.
Nous arrivons au pointeau pour une séance surf sur des petites vagues, mais bien surfantes, crées par la marée montante.
On notera cependant, Un bain de Cathy, un bain de Thierry, et un bain de Philippe. Nous en profiterons pour inciter Roger et Philippe à effectuer tous les deux le réembarquement.
Nous progressons ensuite vers les plages de St-Brévin. Nous constatons le fort courant de face créé par la marée montante. Nous trouvons peu de vagues en bord de plage, un banc de sable au large commence à se recouvrir, ce sera notre nouveau terrain de jeu.
Le retour se fera à nouveau en bac face au courant de forte marée, et face au vent. Après les moments ‘fun’, ce sera le moment ‘fitness’ !
Un gros pétrolier apparait au large à notre approche du chenal, nous nous rassemblons derrière la bouée N°7, puis nous remontons le courant vers le large en attendant que ce navire soit passé.
La traversée, toujours en bac, se fait dans les jolis remous crées par le passage du navire.
Christian.

mardi 3 octobre 2017

mort d'eau à Bonne Source

Samedi 30 septembre 2017
A Pornichet PM 14h07 coeff 32
Vents SO 3 B


Jessie, Hervé, Franck, Jean-Luc, Roger, Thierry, Marc, Christian.

C’est un petit coefficient, et bonnes conditions météorologiques, nous décidons d’un embarquement à Bonne Source.
C’est pleine mer à l’embarquement, les rochers sont recouverts, il y a une petite barre à passer, facile au regard de ce que nous avons l’habitude de voir sur cette plage.
Nous effectuons le tour du port en eau profonde par l’ouest pour nous rendre plage des libraires.
Les surfeurs sont présents sur une vague en shore break. Thierry y fait son premier bain sur son premier surf ! Hervé, Franck, Et Jean-Luc vont y passer l’après-midi. Ils effectueront tous les 3 quelques chandelles. Christian propose d’accompagner Jessie pour un bord côtier, Marc, Roger, et Thierry suivent.
Ce groupe navigue en bord de plage en prenant parfois quelques surfs. Une fois dépassé l’avenue De Gaulle, c’est cap au large avec la pointe de Penchateau en ligne de mire. Le retour vers Pornichet se fera au portant.
Un appel à la VHF et tout le monde se retrouve sur le shore break de Pornichet.
Jessie y réalisera son premier surf sans dessaler,
Christian dessale pour éviter une collision,
Roger se fera secouer par une vague sans pouvoir déjuper, Hervé et Christian arrivent à la rescousse pour l’extraire de son bateau.
Encore quelques jeux sur les vagues, et c’est le moment du retour. Nous contournons à nouveau le port en eau profonde, pour ne pas prendre le risque de n’avoir plus d’eau dans le port d’échouage.
C’est ensuite, après le rangement des bateaux sur la remorque, le moment convivial d’échange de petits gâteaux et autre, où chacun raconte ses sensations et émotions.
Christian.

lundi 25 septembre 2017

début d'automne à Dumet

Samedi 23 septembre 2017

De petites conditions pour Dumet

 Au Croisic BM 13h43 PM 19h13 coeff 87
Vents SE 3B

Cathy, Marc, Roger, Jean-Luc, Thierry, Thierry, Hervé, Franck, Christian.

C’est un bel après-midi des premiers jourd’automne et ce sera marée basse au moment de l’embarquement, les vents sont faibles, c’est assez rapidement que nous nous mettons d’accord pour un bord à Dumet avec un départ de Piriac, un départ de Lérat ou Merquel semblant un peu long pour les moins entrainés d’entre nous.
A l’arrivée plage St-Michel, le stationnement est difficile, les touristes sont encore présents pour profiter comme nous de cette belle journée.
Nous embarquons sur une mer ridée, objectif  Dumet !
Nous corrigeons notre cap de quelques degrés vers l’ouest afin d’anticiper la dérive due au vent et au courant de la marée montante, nous restons vigilants sur cette dérive, le courant se renforçant aux abords de Dumet. Ce premier bord se fait dans un rythme serein.
Le groupe se rassemble face à la plage Est de l’île avant d’en faire le tour .Les pointes Ouest passées, une bonne partie d’entre nous met le cap sur la pointe du Castelli sans terminer le tour de l’île.
S’apercevant de ce départ, ceux qui ont fait le tour complet passent en « mode turbo » afin de rattraper les fuyards. Le rythme est alors donné pour un retour musclé pendant toute la durée de la traversée. Nous ne ferons pas de classement, nous nous contenterons de dire que l’ordre d’arrivée est sans surprises !
Avant le débarquement, il reste encore de l’énergie pour une séance d’esquimautages désormais coutumière.
C’est dans la bonne humeur pendant l’échange des petits gâteaux que chacun raconte ses sensations et stratégies pour ce retour type « Océan Racing ». Ce bord très dynamique a en quelque sorte compensé les « petites » conditions de navigation de ce bel après-midi.
Christian.




mercredi 20 septembre 2017

Bonne Source

Samedi 16 septembre 2017
Un petit saut aux Evens.

PM 15h17 coeff 59
Vents NNO 3 B tournant à O 4B en fin d’après midi.

Evelyne, Franck, Hervé, Philippe, Thierry, Patrick, Sylvain, Eric, Christian.

C’est un petit coefficient, un peu de vent, et nous ne sommes pas de bonne heure à quitter le club !
De plus, quelques-uns d’entre nous ne souhaitent pas rentrer trop tard !
Nous nous décidons pour Bonne Source avec l’intention d’un parcours côtier.
Nous arrivons sur pratiquement la pleine mer, la passe est remplie, et les rochers de bord de côte sont recouverts. Des pêcheurs en surfcasting se sont installés sur la plage, ce qui nous oblige a embarquer au dessus des rochers, il y a quelques vagues de bord compliquant un peu l’embarquement. Les plus aguerris aidant les moins experts, tout le monde est sur l’eau sans qu’on ait à déplorer de bains ni de bateaux cockpits remplis par une déferlante.
Comme attirés, nous mettons cap Les Evens, face au vent. Cette allure physique est techniquement moins difficile pour les novices.
Le groupe s’étire, et des sous groupes se forment afin de ne laisser personne abandonné sur l’eau.
Les premiers arrivés aux Evens entament un premier tour de l’Îlot dans le sens anti horaire. Puis le groupe se reforme face aux plages à l’Est.
Aller Hop un deuxième tour cette fois dans le sens horaire pour montrer à tous que c’est plus agité côté sud-ouest, nous ferons ce deuxième tour en s’écartant bien des zones rocheuses pour plus d’aisance.
Puis nous nous séparons en deux groupes, un petit groupe rentre directement sur bonne source, tandis qu’un deuxième met le cap sur La Baule pour revenir à la côte.
C’est un bord avec une belle vague en latéral, et à mi-parcours, nous nous disons que c’est « gâcher » que de ne pas surfer cette mer. Nous nous regroupons pour mettre cap sur le port en eau profonde de Pornichet. C’est un bord au portant ou nous pouvons enchaîner les surfs jusqu’au port d’échouage. Le niveau d’eau étant largement suffisant, nous poursuivons sous la passerelle pour atteindre Bonne Source où les deux groupes se rejoignent.
Christian.


lundi 11 septembre 2017

un classique Villès

Samedi 9 septembre 2017
Villès

BM 13h54, PM 19h25 coeff 94
Vents ONO 4B rafales à 5B.

Jessie, Hervé, Joël, Yannick, Philippe, Thierry, Christian.

Marée basse en début de séance et un vent annoncé à 4Beaufort ouest-nord-ouest.
Pour avoir un peu d’abri, nous choisissons un départ de Villès-Martin.
Le départ est en effet abrité du vent, la mer est belle, une faible vague de bord de plage, l’embarquement est facile.
Nous partons vers la pointe de l’Aiguillon en suivant le bord de côte pour rester à l’abri du vent.
Ce sera un premier dessalage pour Jessie. Nous mettons rapidement en place la technique de récupération, Le temps de réembarquement nous permet de constater l’importance de notre dérive due au vent, Joël reste en surveillance prêt à accrocher un bout de remorquage. Nous sommes de nouveau en face de Villès à la fin de l’exercice. Nous reprenons notre route en visant le mouillage de Gavy. Nous sommes doublés sur ce cap par l’équipe d’océan racing s’entraînant sur les surfskis. Une fois atteint l’abri de la côte, nous effectuons une pause, ensuite nous nous séparons en deux groupes, Hervé, Joël et Philippe continuent leur route jusqu’à la pointe de Chémoulin pour revenir au portant en bordant le chenal, tandis que Thierry, Yannick, Christian et Jessie restent à l’abri pour travailler virages, gites, et appuis dans de bonnes conditions.
Un deuxième dessalage permettra de mettre à profit les conseils et l’expérience acquise.
Après un appel VHF Les deux groupes se rassemblent à nouveau face à la plage de Bonne Anse.
Afin de se réchauffer, un aller-retour jusqu’au bord du chenal terminera notre séance.
Christian.